Autour du pavillon Noir

Démarrer par les dernières productions des grands noms de l’architecture internationale contemporaine pour terminer par l’œuvre de jeunesse de Fernand Pouillon, presqu’un siècle d‘écart en quelques mètres. Balade au cœur de la ZAC Sextius, une des opérations les plus importantes de ces vingt dernières années en Europe, jusqu’au bas du cours Mirabeau.



Autour du pavillon Noir Pavillon noir Conservatoire régional de musique Grand théatre de Provence Annexe des archives départementales Logements Poste principale Palais Victor Hugo
Partager :
Grand théâtre de Provence

Grand Théâtre de Provence

Un temple précolombien en Provence.

Un escalier monumental prolonge l’espace public de Sextius Mirabeau 2 et invite à une ascension lente sous le soleil, à l’instar des temples précolombiens. En haut, l’hôtel religieux où les vierges étaient sacrifiées a disparu. En lieu et place, l’objet de nos désirs contemporains : le restaurant panoramique avec vue sur la montagne Sainte-Victoire.

Le bâtiment est recouvert de pierres de parement de grandes dimensions qui affirment la massivité de l’édifice. Au rez-de-chaussée, une brèche s’ouvre et signale une entrée qui débouche sur un patio intérieur. Cette pause est essentielle. C’est l’instant où le citadin laisse derrière lui les nuisances de la ville et se transforme en auditeur. Il peut pénétrer, l’oreille reposée, dans ce nouveau temple de la musique lyrique.

À l’intérieur, le Grand Théâtre de Provence abrite une salle conçue dans l’esprit des salles à l’italienne : intimiste et chaleureuse, avec un public proche de la scène. Un public qui attend son idole, « l’idole des jeunes aixois », Sir William Christie.
Architecte :
Vittorio Gregotti
Année : 2007
Typologie : spectacle
Adresse :
380 Avenue Max Juvénal, Aix-en-Provence
Géolocalisation google 43.297292,5.361493