La Venise Provençale moderne

Martigues, la Venise Provençale, ne partage pas seulement les canaux avec sa grande sœur Italienne. Si tous les deux ans l’ancien Arsenal de Venise accueille dans le cadre de sa biennale tous ceux qui font l’architecture mondiale, notre Venise à nous est depuis cinquante ans un laboratoire in situ de l’architecture contemporaine. Grâce à une politique volontariste en matière de construction d’équipements et de logements sociaux, Martigues est aujourd’hui une ville remarquable en matière d’architecture méditerranéenne. Ici c’est la valeur d’usage et la qualité des constructions qui font références, au service des habitants. La preuve qu’on peut construire une ville durable en Provence, traditionnelle et industrielle, dans laquelle l’architecture joue son rôle de ciment social. Ainsi Martigues fait partie du réseau « Ville d’Art et d’Histoire » pour préserver le patrimoine moderne et industriel et le transmettre aux habitants. Entre Marseille et Fos-sur-mer, cette ville est une catharsis architecturale et urbaine aux maux métropolitains.



La Venise Provençale moderne Théâtre des Salins École de Ferrières Hôtel de Ville ZAC Paradis Saint Roch Immeuble Moulins de France Ensemble Collectif Notre Dame des Marins École maternelle Di Lorto Centre Funéraire Municipal
Partager :

ZAC Paradis Saint Roch

Dans les années 1960, la décision de relier les quartiers Paradis et Saint-Roch est prise par la mairie de Martigues : c’est la naissance de la Zone d’Aménagement Concertée (Z.A.C.) « Paradis Saint-Roch ». Outre le relogement des rapatriés d'Algérie, la récente implantation d’un grand groupe sidérurgique au port de Fos-sur-mer et la relance des activités de raffinerie avaient en effet permis de créer des emplois, impliquant une demande croissante de logements aux alentours de la zone industrielle.

Partant de plusieurs principes que les aménageurs de l’époque jugeaient essentiels, telles la séparation de la circulation des piétons et des voitures, la création d’espaces verts, ils ont réparti les logements par pôles, constituants de petits quartiers organisés autour d'une place urbaine regroupant les équipements.

Malgré les contraintes financières, les architectes ont là aussi cherché à éviter la monotonie répétitive des tours et des barres et à différencier les logements. Ainsi, avec les contraintes constructives, est venue l'idée « des ronds et des carrés » et l'utilisation de la polychromie, ce qui était très nouveau pour l'époque et qui, étonnamment a été très bien accueilli par la population martégale.

label « Patrimoine du XXe siècle » 
Architecte : BCDMB Atelier
Année : 1963 - 1974
Typologie : logement
Adresse : Zac Paradis Saint-Roch, 13500 Martigues
Géolocalisation google 43.297292,5.361493